Un projet quotidien de performance de Nadia Vadori-Gauthier

Danse 774 - 25 février 2017

10h46, rue des Saules, Paris 18e. Une danse devant le Lapin Agile. Ce cabaret de la Butte, construit en 1795 et racheté par Aristide Briuant en 1913, a été l’un des lieux privilégiés de la bohème artistique et intellectuelle du début du XXes. (Toulouse-Lautrec, Georges Courteline, Paul Verlaine, Auguste Renoir, Pablo Picasso, Maurice Utrillo, André Derain, Georges Braque, Amadeo Modigliani, Guillaume Apollinaire, Max Jacob, Charles Dullin, Blaise Cendrars… ). Un homme qui passe dit : « C’est ça les filles, en fait, Benjamin… ». Que voulait-il dire ? Que les filles sont des êtres qui dansent seuls, en silence, dans la lumière du matin ? Ou que les filles se définissent par le fait qu’elles s’approchent et puis s’éloignent aussitôt ? Qu’elles arpentent les rues interagissant avec des hommes de passage ? Ou encore, qu’on reconnaît une fille à ce qu’elle porte un bonnet ? Mystère… 🙂

Une Minute de danse par jour est soutenu par